Schwalbe One (Vortex)

Je m'inquiétais de la disparition du One en 23 de section parce que je trouvais plus classe et surtout plus efficace d'avoir des pneus fins. Ce n'est finalement pas si dramatique en lisant les explications de Schwalbe : résistance au roulement pneus étroits vs larges.

Le One est , comme son nom l'indique , un pneu course haut de gamme (127 TPI).

23-622 rouge :

20160615

23-406 , à noter que les chambres à air sont uniquement light , le fabriquant n'ayant pas développé de version standard pour cette section de pneu sur jante 20" : 

20160616

Je ne vois pas l'intérêt de chambres à air light , le gain de poids est ridicule , ne sert à rien et n'apporte rien , j'étais plutôt inquiet du risque de crevaison avec du light mais pour le moment ça se passe plutôt bien , à condition d'être bien gonflés , la crevaison arrive aussi par effet de pincement , passé un certain temps ils "semblent" bien gonflés mais j'arrive à remettre un Bar de plus , je sens bien la différence en les serrant entre les doigts.

Par rapport aux Durano , le confort n'est pas très différent , sauf sur certains revêtements vraiment cassants , la vision tremble plus mais ce n'est pas gênant.

Avec les One je fourni moins d'effort et donc une aisance à certaines moyennes , j'ai amélioré tous mes meilleurs temps dont certains me semblent bien difficiles à atteindre avec des Durano.

Excellente accroche sur le sec , pas de dérapage dans les virages "à la corde" , sur le mouillé je ralentis toujours suffisament.

Petit comparatif :

Après une petite rampe de lancement qui a un revêtement plutôt mauvais et cassant puis un léger virage et enfin une ligne droite plate de 300 m environ au revêtement plutôt bon sans plaques d’égout.
Comparatif sur cette ligne droite.
Sur le 50X11 à 81 rpm.

  • Durano : 45,9 km/h de moyenne.
  • One : 49,5 km/h de moyenne , parfois 50,9.

Avec ce One 23-406 j'ai parcouru 4812.63 kms. Mais à la suite d'un freinage un peu fort et à cause du piston hydraulique légèrement encrassé , il y a eu un blocage de roue alors que normalement la roue n'aurait pas dû se bloquer à ce niveau de puissance de freinage. Je ne sais pas combien de kms j'ai parcouru avec ce pneu dans cet état , plusieurs centaines mais je prenais le risque pour voir si ça tient. D'expérience avec le DF qui a été chaussé des mêmes pneus , je risque un éclatement. J'ai donc récupéré le One droit du DF encore très bon (2777 kms) pour le mettre à la place. Le niveau d'usure du One DF est à peu près le même que le One gauche restant du Vortex ou du moins il est juste légèrement carré  Cette différence s'explique par les écarts de poids entre les deux vélos soit environ 10 kg. Finalement j'ai eu une crevaison sans trace d'éclatement ce qui m'a forcé à remplacer le pneu. Il faut dire que je suis un serial killer de pneus ! Je les uses jusqu'à leur limite. Sur les roues latérales ce n'est pas un problème , une crevaison ou un éclatement ne déstabilise pas même en étant rapide. Par contre je ne me risquerai pas avec un pneu dans cet état à l'arrière. Je voulais le remplacer à 5000 kms mais ça n'a pas tenu jusque-là. Il est un peu carré. 

20171214 214140

On voit bien que c'est une véritable crevasse :

20180407 144123

Sur la deuxième photo il doit s'agir d'un léger blocage de roue à faible vitesse presque au pas qui a tout râpé : 

20180407 143957     20180407 144242

Ce One 23-622 a parcouru 7172 kms sans aucune crevaison. On voit le signe précurseur qu'il est temps de le changer , en témoigne cette coupure rectiligne sur la bande de roulement sachant que c'est un pneu lisse.  

20190612 180153

Malheureusement même au regonflage je ne l'ai pas remarqué parce que j'ai fait l'erreur de ne pas vérifier de près et de plus cet aspect n'est présent que sur un quart du pneu voire moins. Ainsi lors d'une descente , son état s'est rapidement détérioré , présentant une boursouflure étant à l'origine d'une vibration arrière anormale. C'est lors de l'arrêt en cherchant la cause de cette anomalie que le pneu a éclaté. Même à plat on sent au toucher ce ganglion. La photo qui suit ne présente pas le même endroit que la précédente. 

20190612 180232

Ce One 23-406 gauche a parcouru 7172 kms sans aucune crevaison. Pour un pneu lisse , il présente un aspect plus ou moins rugueux sur quasi toute sa bande de roulement , nécessitent son remplacement. 

20190615 172855

Ce One 23-406 droit a parcouru 5137 kms. II provient du DF XL 74 après être passé en Durano car le VM est trop sujet aux crevaisons avec des pneus course de cette section. Le VM étant plus rapide et lourd , son usure est accélérée. Il présente une entaille apparemment légère et superficielle mais par précaution il valait mieux le remplacer bien qu'à priori quelques centaines de kilomètres étaient encore possible. On remarque sur le flanc en bas une partie blanche qui est en fait le tissu apparent. C'est en vérifiant le reste du pneu que j'ai senti comme un truc collé sur le flanc que j'ai essayé d'enlever sans regarder et c'est en insistant qu'il y a eu un bruit de fuite d'air. J'ai tout de suite compris qu'en fait ce kyste n'était rien d'autre que la chambre à air qui s'était faufilée par ce minuscule trou ! C'est bien la première fois que je vois ça ! C'est forcément ce qui est à l'origine d'une crevaison probablement lente car ce n'est que le lendemain de la sortie que j'avais découvert le pneu sous-gonflé , nécessitant le remplacement de la chambre. Je n'avais pourtant trouvé aucun corps étranger. 

20190613 214120

Véridique :

20190613 214220

J'ai grillé ce One 23-406 droit en 2157 kms. Je l'avais contrôlé quelques jours auparavant mais force est de reconnaître que ça se dégrade encore plus vite dès que c'est endommagé. Selon le granulé de la route , ça ne se remarque pas à cause des vibrations. Par contre sur une route bien lisse , je remarquais effectivement une anomalie sensorielle. C'est à dire des sortes de sursauts réguliers proportionnels à la vitesse. Ceci était dû à une boursouflure latérale extérieure. Gonflé à 10 bars , ce pneu a étonnament tenu le choc sur presque 56 kms avec une pointe à quasi 56 km/h alors que le risque d'éclatement était élevé !! Je me souviens avoir brièvement bloqué la roue de façon complètement imprévisible. En fait , l'année dernière il y avait eu des travaux et le bitume de rebouchage n'est pas complètement plat , on sent une très légère bosse en roulant dessus et c'est justement en passant rapidement sur ce pansement macadamé , et en freinant pile à ce moment-là , qui m'a très légèrement décollé la roue favorisant le blocage. 

20190831 204828

 

 

Date de dernière mise à jour : 01/09/2019